Plasma

Ô mon bel écran plat
Attirant comme l'appât
Joyau de cet appart
Chef-d'œuvre du pop’art
J'ai une soudaine envie
De percer ton paradis
À jour et te crever, l'écran
Te pénétrer dedans
M'envoyer à foison
Le délicieux plancton
D'émissions surboostées
Et de jingles sucrés

Amers ?
Américanisés

Mais je prends mon élan
Je saute et plouf, et vlan !
Je nage et presque me noie
Dans une mer de plasma
Sensation orgasmique
D'océan de plastique
Je brasse les électrons
Retrouve Léon Zitron
Je m'attarde en ces eaux
Ça me rappelle Seveso
L'Amoko, Tchernobyl
De baigner dans cette bile

Immense
Immensité débile

J‘me réveille azimuté
Au fond de mon canapé
Overdosé de pub
À cause d'un méchant tube
Même plus cathodique
Tout ça n'est pas très catholique
Mais un “plouf” a suffi
Je sais que je suis pris
Accroc et presque à crans
Je rêve de mon écran
Aussi plat et ça m'use
Que les programmes qu'il diffuse

Que les programmes qu’il...
Que les programmes kill bang bang !

Je plonge dès le lendemain
Le nez dans un bouquin
Les odeurs de poussière
Des histoires de grand-mères
Me rendent la raison
Je lis toute la saison
Exalté extatique
Je me désintoxique

Je n'veux plus pratiquer
Le saut de l'ange en télé
Je n'plongerai plus, hélas
Dans ma gluante mélasse
Fierté de vieux chimistes
À moitié pessimistes
Sur le sort du produit
Sur la mort qui s'ensuit
Si l'on venait côtoyer
Trop longtemps ou trop près
Ces joyeux polymères
Accouplés dans d'amères
Et aqueuses solutions
À problèmes. Fuyons !
Fuyons ! Fuyons ! Fuyons !

Fuyons !


Paroles et musique : Jean Caron